ISTE 2016 – La force des Keynotes

Participer au congrès de ISTE (International Society for Technology in Education) , c’est une occasion unique sur le plan professionnel. C’est l’occasion d’assister à des ateliers sur les courants forts en éducation, de découvrir des outils numériques innovants et aussi d’assister aux grandes conférences, appelées keynotes. Ces conférences donnent souvent lieu à des rencontres, à des chocs cognitifs forts, qui nous permettent de cheminer et d’avancer dans notre engagement pédagogique.

ISTE-2016-Logo_Full-Logo_Full-Color-500x321

Dans ce billet, je vous présenterai dans l’ordre les trois keynotes de ISTE 2016 animés par les conférenciers suivants : le Dr Michio Kaku, Professeures Ruha Benjamin et Michelle Cordy. Sans se concerter, ces trois conférenciers ont interpellé le milieu de l’Éducation, comme moteur de changement… pourvu que l’École accepte de briser le modèle actuel.

Dr Michio Kaku

Le Dr Kaku est physicien de profession, futurologue et conférencier de passion. Le titre de sa conférence Redifining Learning in a Technology-Driven World (Redéfinir le monde dans un univers axé sur la technologie) annonçait clairement l’orientation de son propos. Il affirme d’entrée de jeu qu’Internet, tout comme l’électricité autrefois, finira par être invisible et par faire partie naturellement de notre vie… et que ce jour n’est pas si loin.

Michio_Kaku_Presentation

Dr Michio Kaku @wikipedia

Cela exigera une redéfinition de la profession enseignante (cela fait un bout que nous l’entendons, mais l’urgence se manifeste de plus en plus). Bien sûr, finie la mémorisation au profit de l’enseignement de concepts et de principes, nous dit le Dr Kaku. Il faut préparer les élèves pour le monde dans lequel ils vivront, c.-à-d. un monde hyperconnecté où la création et l’imagination seront les compétences recherchées pour résoudre les problèmes auxquels les élèves seront confrontés demain. Rupture.

Si Napster a révolutionné le marché de la musique il y a quelques années, ce sera au tour des sciences et de la médecine à démocratiser l’univers dans lequel nous vivons. Des vêtements intelligents aux prothèses 3D jusqu’aux pilules numériques, nous n’avons pas fini de voir notre monde se métamorphoser. Il est possible d’entendre plusieurs des conférences du Dr Kaku YouTube.

Professeure Ruha Benjamin

La professeure Ruha Benjamin s’intéresse particulièrement aux relations entre l’innovation et l’équité, la science et la citoyenneté et la santé et la justice. Il n’est donc pas surprenant qu’elle demande à ses étudiants, comme aux enseignants dans les écoles, de questionner les vérités de ce monde, les acquis qui nous entourent. C’est ainsi, qu’elle nous révèle comment les algorithmes que nous questionnons sur les différents moteurs de recherche sont truffés de stéréotypes, de ségrégation, voire de racisme. Essayez de taper sur Google 3 adolescentes blanches VS 3 adolescents noirs : le contraste est frappant, choquant. Elle incite même les éducateurs à enseigner le code à leurs élèves pour « hacker » ni plus ni moins Internet. C’est par cette approche que  les systèmes numériques deviendront meilleurs et plus humains.

Professeure Ruha Benjamin @vimeo

Professeure Ruha Benjamin
@vimeo

Elle implore donc l’École à former les élèves à se questionner en profondeur au lieu de chercher à former de bons citoyens qui réussissent leur vie en répétant ce que nous attendons d’eux. Rupture. Elle donne en exemple le fait que nous pouvons détecter des cellules cancéreuses avec des IRM ou reproduire des cellules du cœur en laboratoire. Pourquoi ne pourrions-nous pas aussi détecter et enseigner l’empathie pour mieux aider les patients. Elle appelle une École où le questionnement prime et où les relations humaines l’emportent sur les lieux communs. Son Ted Talk de Baltimore vous donnera une bonne idée.

Michelle Cordy

La conférence de clôture présentée par Michelle Cordy, enseignante et chercheure en éducation en Ontario, s’intitulait Show up and refuse to leave (Montrez-vous et refusez de partir). Il ne faudra pas s’étonner avec un tel titre qu’elle appelle les enseignants à faire les choses autrement en classe. Elle reconnaît que les programmes et les évaluations sont des incontournables, mais qu’il faut aussi s’en extirper pour s’aménager de l’espace et du temps pour réaliser des projets significatifs et engageants pour les élèves. Rupture.

Michelle Cordy

Michelle Cordy

Elle met les enseignants en garde contre l’isolement professionnel et insiste sur l’importance de créer des réseaux pour s’alimenter et aussi alimenter les autres (connected educator). Elle parle de prendre soin de soi pour être en mesure de prendre soin des autres à son tour (stewardship). Elle insiste sur le sens de la tâche, son processus, sa finalité et sa diffusion (expand the network) pour contribuer à l’engagement des élèves (engage and empower). Pour cela, il faut accepter de vivre des ruptures et de défendre ses idées (même si la nuit venue, on peut douter). C’est à ce prix que les changements arriveront, nous dit-elle.  Pas étonnant que sa page d’accueil s’ouvre sur la phrase suivante: Je suis en mission pour enseigner différemment.

Hack the Classroom - Michelle Cordy

Hack the Classroom – Michelle Cordy

Marie-André Ouimet @maotechno en a fait un superbe croquinotes de la conférence de Michelle Cordy.

michelle-cordy-croquinotes Marie-Andréee Ouimet @maotechno

michelle-cordy-croquinotes @maotechno

Des sources d’inspiration

Prenez le temps de visionner les documents inscrits dans ce billet, vous comprendrez alors sûrement mieux l’impact que ces conférenciers peuvent insuffler sur le monde de l’éducation. Le défi après tout cela demeure le même : oser marquer des ruptures pour donner à nos élèves l’École à laquelle ils ont droit.

Publicités