Les questionnaires interactifs comme moyen d’apprentissage (CAMP TIC Jour 2)

L’école est réputée pour être le lieu où les élèves doivent répondre à tout plein de questions : elle en détient peut-être même le monopole. Le questionnement, c’est connu, fait partie des stratégies d’apprentissage pour vérifier le niveau d’acquisition de connaissances des élèves ou encore pour valider le degré de compréhension d’une séquence d’enseignement. Or, il est possible d’amener beaucoup plus loin cette stratégie pour la transformer en moyen d’apprentissage.

« Si je disposais d’une heure pour résoudre un problème et que ma vie en dépende, je consacrerais les 55 premières minutes à définir la question appropriée à poser, car une fois cela fait, je pourrais résoudre le problème en moins de cinq minutes. »

ALBERT EINSTEIN

Du questionnement à l’apprentissage

Les questionnaires interactifs lient à la fois la pédagogie active et la compréhension des apprentissages, car ils mettent les élèves en action en les invitant à participer ou à construire leurs propres questionnaires. Il existe plusieurs outils informatiques pour soutenir ces apprentissages, comme ont pu le constater les enseignant(e)s lors de cette deuxième journée de formation au CAMP TIC de la FEEP.

Divers outils ont été présentés aux enseignant(e)s tels que Socrative, GoFormative, Quizizz, Kahoot.it, EdPuzzle ou Google formulaire de ce monde. Bien évidemment, chacun de ces outils a ses caractéristiques, mais tous ont la même particularité de mettre les élèves en action.

À l’aide de ces outils, il peut être aussi simple de demander aux élèves du groupe de répondre en temps réel à des questions et d’afficher la distribution des réponses à l’écran. Cela permet d’offrir une rétroaction rapide et ciblée au groupe ou à certains élèves en particulier. Une belle occasion de faire de la différenciation pédagogique !

Ces outils permettent aussi aux élèves de rédiger leurs propres questionnaires tout comme aux enseignant(e)s de créer leurs formulaires personnalisés. L’intérêt pédagogique réside alors dans le degré de taxonomie auquel il est possible de recourir lors de l’élaboration de ces questionnaires. De la simple identification de concept à l’analyse comparative de documents entre eux : cela ne dépend que de l’intention pédagogique de l’enseignant(e).

Les enseignant(e)s des modèles d’apprenants

Rappelez-vous que les enseignant(e)s étaient partis avec un défi pédagogique à la fin de leur première journée. Ils devaient photographier un concept pédagogique à enseigner à partir d’un élément de leur environnement. La première tâche de cette deuxième journée a été d’illustrer ce concept à l’aide de l’application Thinglink. Les résultats ont été surprenants.

Les animateurs sont ravis du niveau d’engagement des enseignant(e)s qui ne se dément pas. Il ne fait aucun doute que le deuxième défi sera aussi bien relevé que le premier et que l’analyse réflexive à laquelle ils se livrent sera de la même mouture. Pour leur part, les enseignant(e)s ne voient assurément plus le questionnement de la même façon.

 CC0 Public Domain

CC0 Public Domain

 

 

 

 

La troisième et dernière journée du CAMP TIC de demain portera principalement sur l’écriture collaborative et permettra aux enseignant(e)s de s’investir dans la création de leur séquence. Une autre belle journée de développement professionnel en perspective.

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s